Mon filleul An

Je parraine An via l’association avenir Mang Non

An est un jeune homme de 19 ans. Il habite à 170km de Ho Chi Minh. Il habite avec ses parents, son frère de 30 ans et sa belle soeur (qui sont mariés depuis 2 ans). Les parents sont travailleurs journaliers, c’est à dire qu’ils travaillent en fonction de la demande du jour. Ils ont un peu plus de 50 ans, le papa arrêtera de travailler quand An aura fini ses études.

Il est en 2ème année à l’ Université Polytechnique à Saigon où il étudie le traitement du pétrole et du gaz. Il en a pour 4 ans et demi d’études. Il est satisfait car il a eu de bons résultats en première année. A Ho Chi Minh, il vit au dortoir étudiant.
Il veut trouver un bon travail après ses études, pour s’en sortir, aider sa famille et à son tour pouvoir aider l’association Avenir.

Ce qui est génial c’est que maintenant nous correspondons via mail et du coup j’ai plein de nouvelles! (en anglais)

Ma filleule Nga

Nga est une jeune fille de 17 ans, je la co-parraine avec ma cousine Amandine.

Elle vit avec ses parents son grand-frère et son petit frère. Il n’y a plus qu’elle qui soit à l’école. Son petit frère a du arrêté son apprentissage pour travailler et aider la famille et Nga pour qu’elle continue l’école.
Son pere est pecheur et souvent malade (une maladie de rein qui est tres courant chez les sampaniers), sa mere est journaliere, son petit frere et sa petite soeur ne vont plus a l’ecole et sont journaliers aussi. Donc, Nga est la seule de la famille qui poursuit encore des etudes. Toute la famille vit dans le quartier de reinstallation des sampaniers.

C’est une excellente élève, elle est en terminale cette année.Thuy lui donne les 17€ (du parrainage) tous les mois pour qu’elle puisse se payer les cours supplémentaires pour le concours de l’université.

Mon filleul Van Binh

Van Binh a eu 13 ans cette année, il a un frère et un soeur ainés. Il est orphelin de père, quand j’ai commencé à le parrainer, sa maman était très malade (cancer du sein), à cette époque ils vivaient uniquement de la mendicité de leur grand-mère de 83 ans.

Malheureusement 1 mois après le début du parrainage, la maman est décédée. Depuis, la grande soeur de Van Binh et son mari sont revenu vivre avec la famille. La mamie ne fait plus la manche et a besoin d’aide car elle est presque aveugle. Le grand frère de Van Binh qui est aide maçon a du mal à trouver un travail fixe, il vit un peu au jour le jour.

Au début du parrainage, je leur ai fait livrer du riz et des nouilles instantanées.